Friday , August 7 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / ce que l’on sait de la fuite supposée de documents liés aux jeux vidéo

ce que l’on sait de la fuite supposée de documents liés aux jeux vidéo

Les forums dédiés aux jeux vidéo et les sites d’actualité spécialisés relaient depuis le 24 juillet ce qui est désormais appelé un « Gigaleak » lié au constructeur japonais Nintendo. Les internautes évoquent sans certitude une immense fuite de données, toutes très datées, et liées à des éléments jamais communiqués sur des jeux pour des consoles de Nintendo.

Où ces informations ont-elles été publiées ?

Cette publication de documents décrits comme confidentiels et liés à des produits Nintendo a eu lieu en deux étapes. En avril, mai, puis les 24 et 25 juillet, des liens de téléchargement vers plusieurs gigaoctets de documents ont été publiés sur les forums de 4chan, un espace de discussion anonyme. Contacté, Nintendo n’a pas répondu aux sollicitations du Monde quant à un éventuel piratage. Le Monde n’a par ailleurs pas pu attester de l’authenticité des documents présents dans les différentes masses de documents présentées comme des « leaks ».

Ces documents ont par la suite été décortiqués sur le forum ResetEra, un espace de discussion spécialisé dans les jeux vidéo, sur des groupes Discord, et sur le réseau social Twitter, à coups de captures d’écran et de vidéos.

Lire aussi Jeu vidéo : Nintendo se félicite de ses performances sur le marché français en 2019

Que contiennent les documents ?

Les derniers fichiers publiés en ligne ont été épluchés de fond en comble par les communautés de joueurs et les fans de Nintendo. On y trouve aussi bien le code source de jeux, des prototypes, des documents liés au développement de jeux historiques, ainsi que des e-mails issus d’un studio ayant travaillé avec Nintendo.

La découverte qui a le plus fait réagir les internautes ces derniers jours est celle de fichiers de textures qui attesteraient de la présence du personnage Luigi dans une précédente version de Super Mario 64, le premier épisode en 3D de la saga Mario sorti en 1996 et l’un des plus célèbres jeux de l’histoire de Nintendo.

Des documents, éléments sonores et graphiques liés à d’autres jeux des sagas Pokémon ou Star Fox ont également été retrouvés dans la masse de documents. Certains ont également trouvé des ébauches de travail montrant l’évolution du design de personnages bien connus de Nintendo, comme Yoshi le dinosaure.

Nintendo victime de piratage dans le passé

Le géant japonais est resté silencieux sur la véracité, l’origine de ces fichiers et le moyen dont les internautes se les sont procurés. Mais, comme l’a repéré le site Polygon, un développeur ayant travaillé sur des jeux Star Fox a découvert, parmi les captures d’écran partagées par les internautes, des éléments sur lesquels il a travaillé et qui n’avaient jamais été dévoilés au public. Plusieurs observateurs des productions Nintendo interrogés par Polygon estiment que la masse de documents révélés est trop importante pour être montée de toutes pièces par des faussaires.

Dans l’ensemble des documents publiés depuis le mois de mai, Le Monde a pu attester de la présence de documentation liée à une entreprise sous-traitante de Nintendo, et datant des années 2000. Le Monde a tenté de joindre Acer, aujourd’hui maison mère de ce sous-traitant, à plusieurs reprises, sans obtenir de réponse.

Nintendo a déjà été victime de pirates informatiques par le passé. En 2019, un spécialiste en sécurité informatique de 24 ans, Zammis Clark, a admis devant la justice britannique s’être introduit dans des serveurs de Nintendo pour accéder à des informations confidentielles sur le constructeur japonais. En avril, Nintendo a également reconnu que les comptes d’au moins 300 000 utilisateurs avaient été piratés après une intrusion dans un des systèmes de l’entreprise.

Lire aussi Nintendo revoit à la hausse le nombre de comptes d’utilisateurs piratés depuis le début d’avril

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *