Friday , August 7 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Facebook veut s’émanciper de YouTube pour diffuser des vidéos musicales

Facebook veut s’émanciper de YouTube pour diffuser des vidéos musicales

Facebook a annoncé, vendredi 31 juillet, l’ajout de vidéos musicales sous licence, visibles directement sur le réseau, sans avoir besoin d’aller sur YouTube, où se concentre le trafic pour les clips des chanteurs et musiciens.

La nouvelle catégorie sera ajoutée à « Facebook Watch », et les vidéos pourront être « aimées », commentées et partagées comme toutes les autres. Il y aura aussi des listes thématiques, comme sur les services de streaming (Spotify, Deezer, etc.).

« Nous avons travaillé avec des partenaires en Inde et en Thaïlande pour construire la fondation d’une expérience de vidéos musicales sur Facebook », a expliqué Tamara Hrivnak, une vice-présidente de Facebook, dans un communiqué.

Lire aussi Face à YouTube, Facebook change son fusil d’épaule dans la vidéo

De nombreux partenariats

Le réseau social planétaire lance ce service aux Etats-Unis grâce à des partenariats avec des éditeurs et labels, comme Sony Music Group, Universal Music Group, Warner Music Group et BMG. Le groupe californien promet des premières et des contenus exclusifs de J. Balvin, Karol G, Sebastian Yatra, Alejandro Fernandez et Calibre 50.

Les clips musicaux ont largement contribué à la croissance de YouTube, la plate-forme vidéo de Google qui compte plus de 2 milliards d’utilisateurs mensuels. L’autre géant de la Silicon Valley mène une campagne marketing agressive pour convaincre ses visiteurs de s’abonner aux contenus premium, et a assuré lors de la publication de ses résultats trimestriels jeudi que le nombre d’abonnés payants progressait.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Musique : « Tout le monde paie le juste prix, sauf YouTube »

Les mesures de confinement pendant la pandémie ont conduit à une explosion des usages numériques, notamment pour le divertissement, des séries à la musique, en passant par les jeux vidéo.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *