Friday , September 18 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / les vélos de location Zoov misent sur la technologie

les vélos de location Zoov misent sur la technologie

Les vélos Zoov se connectent les uns autres pour se recharger (JC/RF)

Testés depuis plus d’un an à Bordeaux et à Saclay, sur la zone Grand Paris Sud, les vélos en location partagée (free floating) de la startup parisienne Zoov font largement appel à la connectivité et à la technologie. L’entreprise vient de dévoiler une station innovante qui permet de recharger les vélos en les accrochant les uns aux autres, comme des caddys de supermarchés.

franceinfo : En quoi le vélo Zoov est-il particulièrement high-tech ?

Arnaud Le Rodalec, directeur général de Zoov : Notre vélo, entièrement développé en interne, est équipé de nombreux capteurs qui lui permettent de détecter les problèmes techniques et d’alerter automatiquement un technicien de maintenance. Grâce à des accéléromètres embarqués et un algorithme d’intelligence artificielle, nous pouvons, par exemple, comprendre que des vibrations anormales correspondent à un dégonflement des pneus.

En outre, nos vélos seront prochainement capables de détecter des anomalies dans l’environnement urbain, comme des nids de poule sur la route, et de remonter ces informations à la collectivité locale responsable. Nous utilisons également l’intelligence artificielle pour organiser la réallocation des vélos sur le terrain, afin de garantir un maximum de disponibilité.

En quoi vos bornes de stationnement / rechargement sont-elles également innovantes ?

Nous avons mis au point une station électrifiée qui a la capacité de recharger les vélos qui lui sont accrochés comme des chariots de supermarché. Il y a une première borne, ancrée dans le sol, qui sert de point d’accroche pour un premier vélo, et tous les autres vélos s’accrochent les uns aux autres.

L’énergie circule à travers tous les vélos. Cela nous permet de proposer une station très compacte, qui peut accueillir une quinzaine de vélos sur la surface d’une place de stationnement automobile, très légère à installer et aussi beaucoup moins chère que nos concurrents.

Aux États-Unis, le MIT travaille sur un projet de vélo autonome capable de se déplacer tout seul d’un endroit à un autre, pour résoudre le problème du rééquilibrage de flotte. Est-ce le vélo du futur ?

Nous ne travaillons pas encore directement sur ce type d’innovation mais nous sommes très branchés innovation, et cela fait partie des idées que l’on trouve intéressantes et excitantes. Cependant, ce sont des innovations qui vont mettre du temps à arriver, un peu comme la voiture autonome, dont on nous en parle depuis plus de 10 ans, et qui n’est encore qu’à l’essai.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *