Monday , September 21 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / l’inventeur de l’iPhone reconnaît qu’il a créé un monstre

l’inventeur de l’iPhone reconnaît qu’il a créé un monstre

Tony Fadell est une sorte de génie. Cet informaticien américain a créé dix-huit générations d’iPod, et trois d’iPhone. Il n’imaginait pas que son “bébé” allait être adopté partout, et changer nos habitudes si rapidement. Une sorte de Dr Frankenstein, aussi, car il était loin aussi de prévoir que sa créature allait lui échapper.

“C’est ta faute !” l’accuse aujourd’hui sa femme quand elle voit leurs enfants scotchés devant un écran. Lui-même s’avoue désemparé quand il fait face à des familles entières au restaurant “comme ça, dit-il en mimant ce geste des pouces devenu familier, pendant tout le dîner”.

La naissance des applis, le point de bascule

Pour Tony Fadell, les problèmes ont commencé avec les applis : ce sont elles qui nous ont rendus esclaves du téléphone portable. C’est vers 2010 que l’inventeur de l’iPhone a réalisé à quel point les notifications incessantes envoyées par ces applications que nous téléchargeons sur nos smartphones (elles sont aujourd’hui au nombre de… 90 000 uniquement pour l’iPhone) nous détournent de nos conversations réelles.

Les gens passaient leur temps devant leur écran, alors qu’on était en train de parler !” s’alarme-t-il. Sa conclusion : “Il faut que j’arrive à le tenir à distance si je veux parler avec les gens.” Dans “Envoyé spécial”, il appelle même à “se battre ensemble pour combattre la bête”.

Extrait de “Les repentis des applis”, un reportage à voir dans “Envoyé spécial” le 10 septembre 2020.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique “Magazines”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *