Friday , September 25 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Modèles, prix, date, abonnement… Microsoft détaille la sortie de sa prochaine Xbox

Modèles, prix, date, abonnement… Microsoft détaille la sortie de sa prochaine Xbox

Un an que Microsoft entretenait le mystère sur sa prochaine génération de consoles, la quatrième, après la Xbox (2001), la Xbox 360 (2005) et la Xbox One (2013). De la Xbox Series X, on ne connaissait que le nom, les composants et le design.

Ce mercredi 9 septembre, le constructeur américain a finalement révélé son prix et sa date de sortie : la Xbox Series X sera disponible pour 499 euros, à partir du 10 novembre. Sa petite sœur, la Xbox Series S, une déclinaison entrée de gamme dont on avait officiellement appris l’existence la veille, sera disponible à la même date et vendue 299 euros.

On fait le point pour s’y retrouver :

  • C’est quoi, la Xbox Series X ?

C’est la machine haut de gamme de Microsoft, que le constructeur américain décrit comme, à date, « la console la plus puissante du marché ».

Elle embarque un processeur « AMD Zen 2 huit cœurs » cadencé à 3,8 gigahertz (Ghz). Sa carte graphique bénéficie d’une puissance brute de calcul de 12 téraflops : ce qui en fait, de fait, la console dotée de la puissance de calcul la plus rapide (la PlayStation 5 de Sony, qui doit sortir aussi en fin d’année, aura une puissance de 10,28 téraflops).

Son disque dur SSD de dernière génération, permettant des chargements plus rapides, permettra de stocker un téraoctet de données. Elle sera vendue 499 euros et est calibrée par Microsoft pour être le choix privilégié par les propriétaires de téléviseur 4K haut de gamme.

  • C’est quoi, la Xbox Series S ?

Dévoilée le 8 septembre, la Xbox Series S a pour caractéristique principale d’être 60 % moins encombrante que la Xbox Series X et, surtout, d’être vendue 299 euros seulement. Il faut remonter à la Xbox 360 il y a quinze ans, ou se tourner vers les moins puissantes consoles de Nintendo, pour trouver une nouvelle console qui a été proposée au même tarif lors de sa sortie.

A gauche, la Xbox Series X. A droite, la Xbox Series S, qui ne dispose pas de lecteur de disques.

Pour afficher un tel prix, Microsoft a dû raboter de la Series X trois points principaux :

  • Le lecteur de disque, ici absent. Avec une telle console, il ne sera pas question d’acheter ses jeux vendus sur des disques, en boîte, dans une boutique, un supermarché, sur Internet ou en occasion : il faudra nécessairement les télécharger. Et donc, idéalement, avoir la fibre ou une excellente connexion Internet.
  • Le disque dur : il est deux fois plus modeste que celui de la Xbox Series X, puisqu’il ne fait que 500 gigaoctets. Ce n’est pas énorme, alors qu’il faudra obligatoirement télécharger ses jeux, et qu’on sait qu’un jeu comme Microsoft Flight Simulator prend, du moins sur PC, au moins 127 gigaoctets. A noter que Microsoft proposera à la vente un disque dur externe, en option, pour accroître la capacité de ses consoles.
  • La carte graphique sera bien moins puissante que sur la Xbox Series X. Elle bénéficie des mêmes avancées technologiques que sa grande sœur (notamment la technologie RTX, permettant de simuler de manière bien plus réaliste les effets de lumière), mais n’est pas capable de les calculer en 4K. Elle fonctionne tout de même avec les télévisions ultra-haute définition : c’est juste qu’elle n’en tire pas profit. La Series S a été conçue par Microsoft pour faire tourner des jeux idéalement sur des écrans à 1 440 pixels de résolution (soit un peu moins que la Full HD à 1080p).
     
  • Quels jeux seront disponibles à la sortie ?

Pas évident, en ce 9 septembre, de dire avec certitude quels jeux seront disponibles le 10 novembre sur Xbox Series X et S : la plupart des éditeurs de jeux prévus pour la fin de l’année n’ont pas encore précisé la date exacte de sortie de leurs titres.

Quant aux jeux Microsoft qui seront disponibles exclusivement sur Xbox (ou à la rigueur sur PC), ils ne sortiront pour la plupart pas avant 2021, voire 2022. Il faudra donc attendre un petit moment avant de pouvoir jouer aux prochains Halo Infinite, Avowed, Everwild, Forza Motorsport, Fable, Scorn, State of Decay 3 ou Pragmata – même s’ils ont déjà été annoncés.

Dans l’immédiat, Microsoft compte surtout, pour alimenter son catalogue, sur des versions améliorées de jeux déjà ou bientôt disponibles sur la génération actuelle de consoles. Ainsi, le prochain Assassin’s Creed Valhalla d’Ubisoft (dont la date de sortie, le 10 novembre, vient d’être annoncée) et Destiny 2 : Au-delà de la lumière de Bungie sortiront simultanément sur les deux générations de consoles Microsoft – mais le jeu tire partie, sur Xbox Series X et S, des capacités de la console.

A noter que, selon les éditeurs, un même jeu Xbox peut exister en trois versions : en édition Xbox One (la génération actuelle des consoles Microsoft), en édition Xbox Series X et S, ou en édition Smart Delivery, qui fonctionne sur les deux générations de consoles et s’adapte à leurs puissances respectives. Pendant les mois, voire années, où Xbox One et Xbox Series X et S vont cohabiter, il va falloir s’y habituer.

D’autres jeux récents (FIFA 21, Watch Dogs : Legion, etc.) sortis quelques semaines plus tôt ainsi que d’autres plus anciens (principalement les titres Microsoft, tels que Gears 5 ou Sea of Thieves) rejoindront le catalogue Xbox Series X et S dans des versions améliorées dès la sortie des consoles.

Depuis 2017, le Xbox Game Pass, une offre de jeu par abonnement plutôt que par achat à l’unité, est l’une des nouvelles manières propulsées par Microsoft pour vendre et distribuer ses jeux. Les annonces de Microsoft du 9 septembre viennent enrichir ce dispositif, avec un abonnement qui permettra aussi d’acheter une console nouvelle génération.

L’offre Xbox Game Pass se déclinera donc sous plusieurs formes :

– pour 10 euros par mois, le Xbox Game Pass le plus simple donne accès à un catalogue de « plus de 100 jeux » (dont l’intégralité des productions de studios Microsoft) régulièrement renouvelé, jouables sur Xbox One ou sur les futures Xbox Series X et S.

– pour 4 euros par mois pour l’instant (tarif amené à évoluer à 10 euros), le Xbox Game Pass pour PC donne une offre équivalente à laquelle s’ajoute le catalogue d’Electronic Arts. Mais comme son nom l’indique, ceux-ci ne sont pas jouables sur consoles, mais sur PC équipés de Windows 10.

– pour 13 euros par mois, le Xbox Game Pass Ultimate combine l’ensemble des deux offres ci-dessus. A compter du 15 septembre, l’ensemble de ces jeux seront également jouables en streaming sur un smartphone fonctionnant avec Android.

– enfin, une nouveauté annoncée ce 9 septembre : pour 25 euros par mois (et ce avec un engagement de vingt-quatre mois), le Xbox All Access proposera non seulement de bénéficier du Xbox Game Pass Ultimate, mais aussi de devenir propriétaire sans coût supplémentaire d’une console Xbox nouvelle génération. Si Microsoft n’a pas encore communiqué quant au modèle fourni avec cette offre, il faut probablement s’attendre à une Xbox Series S – il devrait y avoir un surcoût pour bénéficier d’une Xbox Series X de la même manière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *