Wednesday , August 5 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Nouveau monde. Après le succès de la visio pendant le confinement, où en est la réalité virtuelle ?

Nouveau monde. Après le succès de la visio pendant le confinement, où en est la réalité virtuelle ?

Un homme avec un casque de réalité virtuelle. Photo d’illustration. (LISE ASERUD / NTB SCANPIX)

Alors que les consignes gouvernementales invitent à poursuivre la limitation des contacts, la visioconférence conserve toute son utilité. Mais la réalité virtuelle offre potentiellement encore plus de possibilités.

Pendant le confinement, vous avez peut-être pratiqué les “cyber-apéro” ou “visio-apéro”, ces réunions entre amis à distance via un logiciel de visioconférence. Cet outil sympathique permet de garder le contact. Cependant, entre les problèmes techniques et la frustration de voir ses amis dans des petites fenêtres, ce n’est pas encore l’idéal. Bien plus immersive, la réalité virtuelle offre potentiellement plus de possibilité. Avec un casque de réalité virtuelle, on peut retrouver ses amis dans un lieu virtuel et, par exemple, s’adresser à une personne en particulier en tournant la tête, le tout en apparaissant sous forme d’avatar. Pourtant, les solutions de réalité virtuelle grand public sont encore assez peu populaires.

Techniquement les solutions de réalité virtuelle sont assez performantes. Les casques devraient devenir de plus en plus léger et faciles d’utilisation dans le futur. Pourtant, il se vend assez peu d’équipements (à peine 5 à 6 millions de casques l’an dernier). Le géant Samsung a décidé de se désengager de la vidéo 360 en mettant fin à son service XR. Pour sa part, la start-up américaine Magic Leap, pourtant très prometteuse et très médiatisée, est quasiment en train de faire naufrage.

En revanche, Apple, qui vient d’annoncer le rachat de la startup spécialisée NextVR, pourrait lancer son casque de réalité virtuelle vers 2022. Facebook et Microsoft continuent de travailler activement sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée, notamment avec le casque Hololens. Sony, prépare un système de reconnaissance des doigts qui permettra d’interagir plus facilement dans les jeux vidéo.

L’entreprise Spatial Systems propose de la réalité virtuelle sans casque, avec juste un ordinateur avec une webcam. On peut superposer sa photo sur un avatar qui bouge la tête et les bras de manière synchronisée, ce qui permet d’ajouter ce “body language” qui fait tellement défaut dans la visioconférence classique. Les cyber-apéros du confinement de 2030 seront certainement beaucoup plus sympas que ceux de 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *