Tuesday , September 22 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Nouveau monde. Un rapport sur la 5G pour rassurer face aux inquiétudes qui perdurent

Nouveau monde. Un rapport sur la 5G pour rassurer face aux inquiétudes qui perdurent

La cinquième génération de réseau mobile (5G) doit notamment permettre de multiplier le débit des données par 10. Photo d’illustration. (ROBYN BECK / AFP)

Rassurer sur la 5G. Voici l’objectif du gouvernement qui a reçu lundi 7 septembre un rapport émanant de l’Inspection générale des affaires sanitaires (IGAS), du Conseil général des entreprises (CGE) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). 

Le but de ce rapport n’est pas de dire si la 5G est mauvaise ou non pour la santé ou pour l’environnement. Il s’agit seulement d’un rapport administratif sur le déploiement de la téléphonie de cinquième génération dans les autres pays (l’Angleterre, l’Allemagne, la Chine, l’Espagne, l’Italie, les États-Unis, la Suède ou encore la Suisse).

Le gouvernement veut rassurer, notamment sur l’exposition aux ondes, afin d’éviter une nouvelle “psychose” à la Linky. Car les oppositions à la 5G s’appuient sur deux points : les effets éventuels sur la santé et les conséquences sur l’environnement. Pas question, pour autant, de remettre en cause le déploiement de la 5G, prévu en France à partir de la fin de l’année.

La 5G n’est pas indispensable pour le grand public, estime Frédéric Bordage, du collectif Green IT. En effet, la 5G, ne changera pas grande chose en termes de qualité de service. En revanche, selon les opérateurs, il s’agit de faire face à l’augmentation constante du trafic (+40% par an). La 5G servira en priorité au monde professionnel, l’industrie 4.0 (usines hyper connectées et robotisées), la télémédecine, les transports intelligents, etc. C’est une question de développement économique, dans un contexte de compétition internationale. 

Parmi les motifs de crainte, la multiplication des antennes : il faut préciser qu’elle ne concernera que la bande de fréquences des 26 Gigahertz, qui ne devrait pas être déployée avant plusieurs années et seulement sur certaines zones très denses en population, comme par exemple des stades.

Concernant l’obsolescence des téléphones : oui, il faudra de nouveaux appareils compatibles 5G. Mais ce ne sera pas non plus une obligation. Votre smartphone 4G fonctionnera toujours, puisque la 4G va continuer en parallèle de la 5G. Ce que l’on craint, cependant, c’est que l’arrivée de la 5G soit un argument marketing pour inciter les consommateurs à renouveler leur matériel plus rapidement qu’ils ne l’auraient fait sans cette innovation. C’est donc la question de la consommation, de la production et du recyclage des appareils électroniques qui est posée. Sachant que seuls 17% des déchets électroniques sont recyclés actuellement. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *