Saturday , October 24 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Onze ans après son lancement sur Facebook, le premier « FarmVille » tire sa révérence

Onze ans après son lancement sur Facebook, le premier « FarmVille » tire sa révérence

C’est la fin pour FarmVille, lancé en 2009 sur Facebook et qui fut, pendant au moins deux ans, l’un des jeux vidéo les plus populaires du monde. Zynga, son éditeur américain, a annoncé, lundi 28 septembre, que le jeu qui a fait sa fortune ne serait plus accessible après le 31 décembre.

En cause : l’arrêt du support par Adobe de sa technologie Flash, qui permettait au début des années 2010 d’afficher des animations ou des jeux sur les navigateurs Internet, et l’abandon à la même date par Facebook de Flash Player, le logiciel qui permettait de les lire. FarmVille, comme de nombreux jeux de cette époque, se servait en effet de cette technologie aujourd’hui dépassée.

Si FarmVille reste accessible jusqu’à la fin de l’année, il ne sera plus possible d’y dépenser de l’argent à compter du 17 novembre.

Une inspiration pour les jeux gratuits

Entre 2009 et 2011, FarmVille a été le plus gros succès du jeu vidéo sur le réseau social, bénéficiant autant à Zynga qu’à Facebook – près de 35 millions de personnes se connectaient quotidiennement à l’alors encore tout jeune réseau social pour ramasser des pommes ou récolter du blé.

Sa popularité a ensuite décliné, avec la sortie en 2012 de FarmVille 2, dont les différentes versions (ne reposant pas, elles, sur Flash), resteront disponibles sur Facebook après le 31 décembre. Une nouvelle version du jeu, FarmVille 3, est déjà disponible sur les smartphones Android et Apple dans certains pays et devrait être lancée « prochainement » partout dans le monde, d’après le communiqué de Zynga. L’épisode fondateur reste aujourd’hui « liké » par près de 32 millions de personnes, contre 13,6 millions pour sa suite.

C’est l’un des jeux qui ont popularisé le modèle dit du free to play : des jeux accessibles gratuitement, mais dans lesquels il est possible de conclure des transactions afin de bénéficier de divers aides ou bonus – un système qui fait, encore aujourd’hui, le succès de jeux comme Fortnite.

Le Monde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *