Monday , September 21 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Oracle fait une proposition pour reprendre les activités de TikTok aux Etats-Unis

Oracle fait une proposition pour reprendre les activités de TikTok aux Etats-Unis

Le groupe californien Oracle a confirmé lundi 14 septembre avoir fait une proposition pour l’application chinoise de partage de vidéos TikTok, ainsi que l’avait annoncé plus tôt le gouvernement américain. Le rachat de la branche américaine du réseau social chinois par une entreprise américaine est au cœur d’une bataille entre Washington et Pékin.

Sans donner plus de détail, Orcale, entreprise californienne spécialisée dans les logiciels et services à destination des entreprises, a ainsi confirmé l’annonce faite plus tôt par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, annonçant qu’Oracle serait, avec cette nouvelle proposition, « un partenaire technologique de confiance » pour le pays.

Steven Mnuchin n’a pas précisé quelle forme pourrait prendre le partenariat entre le groupe chinois ByteDance, maison mère de TikTok, et le groupe californien. Donald Trump avait exigé par décret une vente des opérations américaines de TikTok, plate-forme de vidéos courtes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vente de TikTok, interdiction de WeChat, Huawei sur liste noire… la tech chinoise menacée par les Etats-Unis

« Nous allons examiner cela au comité Cfius [des investissements étrangers aux Etats-Unis] cette semaine, puis nous ferons une recommandation au président et l’examinerons avec lui », a indiqué Steven Mnuchin. Il a précisé que des discussions seraient menées « avec Oracle au cours des prochains jours », concernant la sécurité des données.

Rejet de l’offre de Microsoft dimanche

« Je ne veux pas entrer dans les détails de la négociation, je dirais qu’un [élément] qui a toujours été essentiel pour nous est la sécurité nationale, s’assurer que la technologie sur les téléphones américains est sûre », a-t-il insisté, évoquant « une grande confiance en Microsoft et Oracle ».

ByteDance, maison mère chinoise de TikTok, avait refusé dimanche l’offre de rachat du géant américain de l’informatique Microsoft. L’entreprise américaine avait fait part début août de son intérêt pour le rachat des opérations américaines de TikTok. Le président Donald Trump, qui accuse depuis des mois, sans preuve, le populaire réseau social d’espionnage au profit de la Chine, a pris des décrets pour forcer ByteDance à vendre rapidement les activités de TikTok sur le sol américain.

Lire le détail : Rejet de l’offre de Microsoft pour racheter TikTok

Si un accord de rachat n’est pas trouvé, la plate-forme de vidéos courtes devra fermer aux Etats-Unis. Steven Mnuchin a précisé que la date butoir était le 20 septembre, et non le 15 septembre comme l’avait précédemment envisagé Donald Trump.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *