Tuesday , September 22 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Rejet de l’offre de Microsoft pour racheter TikTok

Rejet de l’offre de Microsoft pour racheter TikTok

Coup de théâtre dans le dossier TikTok aux Etats-Unis : l’offre de Microsoft pour racheter les activités américaines de l’application de vidéos a été rejetée par ByteDance, le propriétaire chinois de la plateforme, a fait savoir, dimanche 13 septembre soir, le géant informatique américain.

« ByteDance nous a fait savoir aujourd’hui qu’ils ne vendraient pas les opérations américaines de TikTok à Microsoft. Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les usagers de TiTok tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale », a indiqué Microsoft dans un communiqué.

Le groupe de Redmond (Washington) avait indiqué début août son intérêt pour le rachat des opérations américaines de TikTok, sous la menace d’une interdiction aux Etats-Unis.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le rachat de TikTok, un pari risqué pour Microsoft

Le gouvernement américain accuse, sans avancer de preuves, la plateforme de vidéos courtes, très populaire chez les adolescents, de collecter des données de ses utilisateurs, et de procéder à des activités s’apparentant à de l’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Donald Trump et ses équipes craignent notamment que le réseau social ne soit utilisé pour influencer les élections présidentielles du 3 novembre.

La voie libre pour le groupe Oracle

TikTok nie tout risque pour la sécurité nationale et a porté plainte pour contester la publication du décret signé au début du mois d’août par le président Trump. Si un accord de rachat n’est pas trouvé avant le 20 septembre, la plateforme devra fermer aux Etats-Unis.

« Nous aurions fait des changements significatifs pour assurer que le service respecte les standards les plus élevés en matière de sécurité, de respect de la vie privé, de sûreté et de lutte contre la désinformation », a affirmé Microsoft.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le président de TikTok démissionne, sur fond de pressions américaines

Fin août, le groupe de supermarchés Walmart avait confirmé s’être allié avec Microsoft dans les négociations pour acquérir la plateforme de partage de vidéos courtes, généralement humoristiques ou musicales.

Ce partenariat des deux géants américains n’aura toutefois pas suffi. Selon plusieurs médias américains, le groupe informatique Oracle, dont le nom a circulé comme l’un des possibles acquéreurs, a désormais la voie libre pour le rachat des activités américaines de TikTok.

Oracle et TikTok n’ont pas confirmé dans l’immédiat.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les géants de la technologie américaine redoutent les conséquences des sanctions contre la Chine

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *