Friday , October 23 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / Sur Google, l’heure des recherches à « zéro clic »

Sur Google, l’heure des recherches à « zéro clic »

Par Alexandre Piquard

Publié aujourd’hui à 00h48

Si on tape « séances Tenet » dans Google, le moteur de recherche ne se fait pas prier : il affiche tout de suite une boîte avec les horaires du film de Christopher Nolan, aujourd’hui et les jours suivants, dans les cinémas des alentours – en effet, vertige du profilage, Google sait en général où on se trouve. En prime, une seconde boîte montre l’affiche du film, son casting, un court résumé de l’intrigue…

Si on préfère s’intéresser à « PSG-Nice », Google dégaine un cartouche résumant le dernier match entre les deux clubs de football : le score, les buts, la date du match retour… Et pour « météo Marseille » ? Un pavé donne la température, l’humidité, le vent et les prévisions pour la semaine. Pour « cours Bourse BNP Paribas » ? Un tableau résume l’évolution de l’action sur la journée ou même sur cinq ans, avec la capitalisation, etc.

Tout cela est visible en restant sur le célèbre moteur de recherche, sans avoir à cliquer sur un des liens vers des sites externes listés dans la page de résultats.

En effet, Google a lancé ces dernières années, sur certains thèmes, des boîtes de « réponses directes ». Et celles-ci sont placées en « position zéro » : un emplacement en or, au-dessus de la très convoitée position numéro un de la page de résultats. Au point que certains y voient une concurrence peu loyale.

« Nous constatons une baisse de 30 à
40 % du trafic venant de Google sur les pages calendrier et classement de la Ligue 1 », Emmanuel Alix, directeur du numérique de l’« Equipe »

Ces incursions de Google ont des conséquences pour les sites leaders sur les territoires concernés. « Nous avons constaté une baisse de 30 % à 40 % du trafic venant de Google sur les pages calendrier et classement de la Ligue 1 de football, déplore Emmanuel Alix, directeur du numérique de L’Equipe. Google nous dit qu’il nous apporte de l’audience mais, là, il se comporte moins comme un moteur de recherche que comme un média. » Google a un accord global payant avec le fournisseur de statistiques sportives Opta, pour le football, le basket, le baseball… Mais le moteur propose aussi des contenus copiés gratuitement sur des sites, avec un lien : le classement du Tour de France, celui des joueurs ATP en tennis…

A La Chaîne météo, l’audience du site Web a baissé dans une fourchette de « 12 % à 25 % » depuis que le moteur de recherche propose sa boîte de prévisions : « L’évolution de Google prive une partie des sites de leur audience », dénonce Marc Feuillée, directeur général de la maison mère Groupe Figaro. Pour la météo, le moteur de recherche achète ses données au fournisseur américain Weather.com.

Il vous reste 75.78% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *