Friday , September 25 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / un important marché de revente de fichiers clients

un important marché de revente de fichiers clients

« J’étais déjà inscrit sur Bloctel, je m’y suis réinscrit pour être sûr le 25 juillet, et depuis, j’ai reçu 24 appels. » Lionel, qui habite dans le sud de la France, reçoit depuis des mois jusqu’à quatre appels par jour pour lui proposer de changer de fournisseur d’énergie. Et devient fou face à ce harcèlement téléphonique que rien ne semble pouvoir arrêter. Menaces de porter plainte, blocage du numéro : rien n’y fait. Il cherche également à savoir comment son numéro s’est retrouvé sur les listes d’appel, mais l’enquête est ardue, même pour cet ingénieur spécialisé en sécurité informatique.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Energie : enquête sur le démarchage téléphonique mensonger

« C’est impossible de savoir qui a vendu mon numéro : je suis sur liste rouge, j’ai appelé tous les prestataires qui ont mon numéro. Ils m’ont tous confirmé que, sur mon contrat, la case interdisant de revendre mes informations personnelles était bien cochée. Quand je demande aux opérateurs qui leur a fourni mon numéro, on me dit que c’est ERDF [l’ancien nom d’Enedis] qui a vendu mon numéro, ce qui est impossible ! »

Publicités ciblées

En effet, tous les maillons de la chaîne du démarchage téléphonique génèrent leurs propres « fiches », plus ou moins qualifiées : les centres d’appel eux-mêmes, qui, pour certains, collectent des numéros apparaissant sur Internet grâce à des logiciels spécialisés, comme les fournisseurs d’énergie et leurs éventuels intermédiaires. Les listings peuvent être créés par le truchement de publicités ciblées, qui incitent les internautes à entrer leur numéro de téléphone, ou grâce aux fichiers de sociétés tierces (des déménageurs, par exemple).

Un important marché de seconde main permet aussi aux moins scrupuleux d’acquérir, souvent illégalement et à bas prix, des fichiers de qualité variable : sur les forums et groupes Facebook dévolus aux employés de centres d’appel, on trouve ainsi des fichiers vendus « clefs en main » pour du démarchage sur l’énergie ou d’autres produits. A des tarifs imbattables : fin 2019, un internaute cédait ainsi, pour 400 euros, un fichier « qualifié » de clients potentiels pour des mutuelles, contenant les coordonnées de 400 000 personnes en France. Les opérateurs ont l’obligation légale de filtrer les numéros de leurs fichiers inscrits à Bloctel, mais tous ne le font pas, malgré les importantes amendes encourues.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *