Friday , July 3 2020
Home / ARTIFICIAL INTELLIGENCE / wireless bluetooth headphones

wireless bluetooth headphones

Produced in the United States, this guide was originally published in English on the Wirecutter website. You can read it here in original version.

January 2020 update: After a new round of wireless headset testing and a complete overhaul of this guide, the new Jabra Elite 75t have overtaken their predecessor, the Elite 65t.

We love 100% wireless headphones Jabra Elite 75t. In this price range, these are headphones offering the best combination of performance and features. Their sound is excellent for both music and phone calls, and their use is a delight. The reduced size of these headphones makes them both comfortable and discreet, their controls are easily managed. In addition, a battery charge takes more or less a full day's work.

The Jabra Elite 75t are the best Bluetooth earphones: they sound great, they sit comfortably in the hollow of the ear, their totally wireless design is particularly practical. Compared to our previous favorites, the Elite 65t, the new models are more compact and light, their battery lasts 7.5 hours (against 5), and their controls are simpler. Jabra has abandoned the small separate volume controls of the 65t in favor of a larger multifunction button that can be used on each headset, capable of controlling playback and pause, volume, navigation in the tracks and activation of the digital assistant. The array of four microphones and enhanced active noise reduction provide your voice with exceptionally clear sound during phone calls. Although the Elite 75t does not offer active noise reduction, it blocks most of the outside noise; a transparent mode also allows you to choose to hear your environment if necessary. The storage case, compact enough to fit in a pocket, charges via USB-C and provides headphones with just over two full charges. Finally, the Jabra two-year warranty protects you from unforeseen problems.

If you can't find the Jabra Elite 75t, or if you are addicted to Apple and want to find the easy pairing enabled by the new Apple H1 chip, we recommend the Powerbeats Pro. Like the AirPods, the Powerbeats Pro can be paired easily and quickly with Apple devices (article in English). They also include voice activation “Say, Siri” and allow you to wear only a headset to keep an ear on what surrounds you; on the other hand, they have no transparent mode, unlike the Jabra. Powerbeats Pro are distinguished from AirPods by their water resistance, stable base, and volume and navigation controls. Their sound is excellent, with slightly reinforced bass, and their very enduring battery works nine hours in music listening and six hours in phone call. They gain an hour and a half of autonomy by being placed only five minutes in their recharging case. This makes it possible to fully charge the headphones one and a half times before needing to be recharged itself, but it is not as compact as that of the Jabra Elite 75t headphones or Apple AirPods. Finally, the PowerBeats Pro are significantly more expensive than the Elite 75t.

If your heart is in favor of wireless headphones but your wallet is reluctant to spend a hundred euros or more, we recommend that you Skullcandy Sesh. Their pleasant sound is centered on the bass, they adjust comfortably, they are water resistant and their controls are easy to use, all for a price around € 60. We also appreciate the two-year warranty and Skullcandy's Fearless Use program: thanks to this, if you lose or break one of the headphones, you will only pay the price of this element (even if the company sends you a new pair) complete). The autonomy of three hours on a charge, on the other hand, is not mind-boggling, but the supplied case, small enough to fit in a pocket, provides three full charges.

Everything we recommend

The complete guide

Why trust us ?

I graduated from the University of Ithaca in music and sound production, and I tested over a thousand headphones and earphones as part of my work for Wirecutter.

In addition to testing material for various audio / video magazines, I spent many years working as a radio engineer in leading recording studios before becoming a radio presenter and finally dubbing actress. I notably wrote in Fast Company, Forbes, the Los Angeles Times and Time, as well as on top Good morning america, the BBC World Service and NBC Night News.

Our panel of experts is to be commended, which includes Brent Butterworth, audio / video writer at Wirecutter with decades of experience behind him, and John Higgins, musician, sound editor and occasional writer for Wirecutter, also with a master's degree. of music picked up at the University of Southern California.

Who are wireless headphones for?

The wireless headphones are intended for those who wish to listen without hanging cord, and who prefer convenience of use, sound, comfort and call quality rather than other characteristics such as resistance to sweat or l isolation of external noise. Whether you're sitting at your desk, on a train, on an airplane, or in the back of a car, all of the wireless headphones we've picked up deliver music to your ears with great sound and reliability, and transmit your voice, clear and audible, to your interlocutors. Bluetooth on-ear or over-ear headphones (Wirecutter guide in English) also meet these criteria, but their headband can interfere with glasses and they are much more bulky than 100% wireless headphones.

This guide to the best wireless headphones covers, on the one hand, the traditional Bluetooth models, on which the two headsets are connected by a cable (the “neck strap”), and those which we call “100% wireless”, which look like hearing aids and both parts of which are completely devoid of physical connection. In the absence of a cable with a conventional controller, the microphones are installed in the earphones, as are any volume and navigation controls. These headphones can be tiny, many are content with reduced batteries not exceeding five hours, although the new Bluetooth chips of the 2019 models offer improved autonomy. Most charge in their carrying case.

100% wireless headphones are becoming more and more popular; no wonder: they are light and can be forgotten. As a result, many manufacturers are now focusing their talent on launching these types of devices, which is why all of our favorite models are 100% wireless. However, if you prefer a model where the two headsets are connected, we also offer a selection of traditional Bluetooth headphones in the section Our other favorite headphones.

Most of the devices in this guide are water and sweat resistant, but are not designed for very rough movements or extreme humidity. For training, we advise you to consult our guide to helmets and headphones for sport.

We have logically taken into account active noise reduction for this guide; but this is an optional function. Also, if you fly often or are looking for headphones with the best sound isolation possible, check out our guide to the best active noise canceling headphones.

Finally, if you are looking for the best headphones available for a limited budget, you can turn to our guide to the best Bluetooth headphones at low prices. Keep in mind, however, that when it comes to Bluetooth headphones, quality pays off, especially in terms of sound quality.

Our method of selecting the best wireless headphones

To date, our panel has tested more than 150 wireless headphones. WIRECUTTER / LAUREN DRAGAN

In order to find the best wireless headphones for everyday use, we first took into account each model offered by more than 100 recognized manufacturers who attach great importance to sound quality. But the list was too long to test them all, even with the help of our experienced panelists! We therefore filtered the models based on the following key criteria:

  • Excellent sound quality and safe and comfortable wearing are extremely important for headphones that you will be using throughout the day. We identified the models suffering from negative reviews from professionals, and eliminated them. Our panelists generally preferred the comfort and practicality of 100% wireless headphones to those of wired neck models, which is reflected in our selection. But fitting the headliner is even more important for such devices: if a headset slips when you are moving, it is only a bounce to disappear forever.
  • The quality of voice calls is also essential: you will probably make a lot of calls with these headphones. From this point of view, they must offer a quality at least equivalent to those delivered with your phone.
  • An enduring battery is another must-have feature on Bluetooth headphones that you will use every day. We take at least seven hours for headphones and four or five hours for “real” wireless phones with a charging case. But more is better!
  • The headphones should also resist splash and sweat. Even if they are not designed for sports training, you are never immune to a heat wave or a thunderstorm.
  • Finally, we think it reasonable to maintain the price under 250 € for a pair of 100% wireless headphones meeting all these criteria, and those where the two headsets are connected by a cable should cost less than € 100 (although some functions, such as active noise reduction, may justify a price of around 150 €). This is the sum you need to put in order to obtain good design quality as well as good sound, all for a product from a recognized manufacturer with reliable customer service.

We also looked at the wireless headphone tests performed by professionals in publications such as CNET and PCMag, as well as user and fan reviews on merchant sites like Amazon, Best Buy and Head-Fi to refine our list. In the past five years, we have spent more than 100 hours testing more than 150 pairs of wireless headphones.

Our in-ear headset test protocol

Panel member John Higgins takes his listening tests very seriously.
Panel member John Higgins takes his listening tests very seriously. WIRECUTTER / LAUREN DRAGAN

Our testers have assessed the sound quality, the ease of use, thereadjustment and the comfort of each model, before designating their three respective favorites. Then I took the top rated headphones to test the microphones through a sound recording app, both in quiet areas and in noisy places. I checked the reliability of the Bluetooth signal by moving away from my phone; I put it in a bag and went out to place several pieces further. In addition, we have of course tested the endurance of the batteries to ensure that the real time of use corresponds to that announced by the manufacturer. After getting a clear idea of ​​the performance of each model, we took into account the price and optional features to choose our final winners.

The best wireless headphones: the Jabra Elite 75t

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

The Jabra Elite 75t are a treat to use: they offer all the advantages of traditional Bluetooth headphones, but without any wireless. These headphones are the updated version of our previous favorites, the Elite 65t. They are among the smallest and lightest of all 100% wireless models, but should fit securely in ears of very different shapes. Their controls are simple and easy to use, the endurance of the batteries is announced for seven and a half hours of listening, which is more or less enough for a full working day. The charging case is compact enough to fit in a jeans pocket and provides twenty hours of additional battery power. The sound quality is excellent and the microphones remarkably reduce wind noise while clearly transmitting your voice to your interlocutors. If you have to face the bad weather, know that the 75t are resistant to water and dust: they are classified IP55. Compatible with Google Assistant, Alexa and Siri, they are also guaranteed for two years by Jabra.

The Elite 75t are equipped with Bluetooth 5, which should avoid the many dropped calls and hatched music that affect many older wireless headphones. During our tests, I was able to walk up to three walls of my phone without experiencing a cut; I even left him upstairs to go down a flight of stairs and run to check the mail six meters away, without the Elite 75t's interrupting my call. Of course, pipes, steel beams and other elements can have an impact on your experience, but we were very pleased with the stability of the connection indoors and outdoors, and even in areas of strong interference such as gym or metro.

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

In addition, the 75t supports a connection to two Bluetooth devices, which allows you to link them to your phone and computer at the same time. You can thus listen to music broadcast by it, and take a call without having to reconnect the headphones to the smartphone as on so many other models (such as AirPods and Powerbeats Pro): just pick up the phone so that the Jabra spontaneously change audio source. And if you remove them from your ears, the music will automatically pause.

Unlike many 100% wireless headphones tested by us, the headphones of the Elite 75t offer a feeling of comfort and safety, even when running, jumping or shaking your head. Small and light, they do not swing, come out or fall at the first movement a little lively. With three pairs of earmuffs to choose from, all of our testers were able to find a suitable combination, even those with gigantic or undersized ears often find it difficult to find headphones that stay put. The Elite 75t are much more discreet than most of their competitors, which can appeal to users who do not want to draw attention to their headsets.

The Elite 75t offers more controls than most competitors. Each headset has a large button and, by various combinations of clicks and long presses, you can pause, adjust the volume, navigate from one track to another, pick up or hang up, and activate a digital assistant . We found this new configuration of controls easier to handle than that of the Elite 65t. And unlike many headsets with a touch sensor, the buttons on the 75t don't accidentally trigger when your hand brushes against your ear. We appreciated the lack of a loud click when pressed and the sensitivity enough not to have to painfully press the earpiece into your ear before getting a response. The Elite 75t are compatible with iOS and Android, and certified to use Siri, Alexa and Google Assistant.

The joined and insulating design of the Elite 75t helps block outside distractions. But if you have a conversation or prefer to hear your surroundings, a short click on the button on the left atrium activates the “transparent” mode, which uses the microphones to transmit external sounds through the headphones. With the free Jabra Sound + app, you can choose whether this action pauses music or reduces its volume, allowing you to hear a mix of music and your surroundings. In addition, the 75t protect your hearing: if something very noisy passes nearby, the transparent mode is cut off until the noise is heard, rather than broadcasting this sound through your ear canals. I realized this function by testing the noise of the wind using a hair dryer …

Music fans will be happy to hear that the sound quality of the Elite 75t is frankly good. During our tests, we found that the default configuration enhanced the bass intensity and included a bump in the higher frequencies, highlighting certain consonants. However, the Jabra app allows you to adjust the equalizer. Once your sound is personalized, the Elite 75t saves your settings, allowing you to listen to music with the dominant bass or powerful voices of your choice without having to go through the application again. The representation of the depth in the 75t impressed us: we found a real three-dimensional quality to our sound. Most of the models tested had a more compressed rendering, without relief.

The Elite 75t uses a matrix of four microphones similar to that of the 65t, but the reduction of the wind has been improved. When using the 75t in a quiet room for calls or videoconferencing, my interlocutors heard me very clearly. To test the wind reduction, I stood in front of an air conditioner, with the ventilation on, and called Brent Butterworth. He told me that he heard the sound of the air hitting the microphones first, but as soon as I spoke, the volume of that noise dropped dramatically. Other headphones using this kind of technology compress the sound of your voice; Brent found mine much richer and more precise with the 75t than with other tested headphones.

Jabra claims a life of seven and a half hours for fully charged batteries, which should take you almost after a day's work. Personally, I have achieved even higher endurance by listening at a reasonable volume and making a handful of calls of less than ten minutes each. Of course, listening volume and call time can have a moderate impact on your results. The charging case is small enough to slip into the coin pocket of jeans, but it provides twenty hours of extra battery life. Even better, the start of charging the earphone batteries is quick: after 15 minutes in their case, you have one hour of battery life. The case itself charges via USB-C.

Don't be afraid of getting caught in a downpour: the earbuds are rated IP55, which means they can withstand dust, rain and a little sweat without any problem. You can take the 75t to the gym for a moderate session; however, in case of heavy sweating, you may prefer our favorite sports headphones, Jabra Elite Active 65t, which are classified IP56. Although Jabra warrants the Elite 75t for two years against damage from dust and water, this model is not covered for excessive sweating. The Active version benefits from enhanced protection, but its earbuds are a little larger and its batteries last a little shorter. For more information on headphones suitable for sport, see our guides to the best headphones for the gym and the best headphones for running.

Non-crippling faults

Although we like almost everything about the Elite 75t, we have found some aspects that are still imperfect. For starters, like all 100% wireless headphones, they suffer a very slight lag of a few milliseconds when watching videos or playing on your phone.

Even though the Jabra Sound + app allowed us to find a satisfactory sound profile for the Elite 75t, we would have preferred the bass and treble to be better controlled with the default settings. Before our adjustments, we found the bass a bit strong and the treble rather cold. It's not a big flaw, but it would have been nice to have the sound we wanted without any adjustments.

During our tests, we noticed that when the Elite 75t were placed in transparent mode without playing sound for a while, the volume of outside noise could sometimes pulse quickly when the phone read a notification. The phenomenon only lasted a second and did not occur while playing music or during a phone call; so it was hardly annoying. However, given that we noted this problem on the Elite 65t, we think it should simply no longer exist. We have contacted Jabra and will update this note if new firmware resolves this issue.

Another great choice: the Beats Powerbeats Pro

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

If you can't find the Jabra Elite 75t or have multiple Apple devices and want to take advantage of the best pairing system, the Beats Powerbeats Pro are excellent. These 100% wireless headphones have the same H1 chip as Apple's AirPods, so you get the same quick and easy pairing and voice activation with “Say, Siri”. Overall, the Powerbeats Pro are superior to the AirPods: they offer full controls for playback and volume, resistance to water and sweat, and superior battery life that reaches nine hours of listening (or six hours of calls). The earbuds stayed securely in our ears and the sound was pretty good, especially the barely boosted bass. However, the charging case is a little big for our taste (see the comparison in the photo below), the tips can produce a rustling noise when you place them in your ears, and the basic price of 250 € is frankly high.

Note, if you ignore it, that Beats is owned by Apple. Also, the main advantage of Powerbeats Pro compared to the competition is their ability to quickly connect to the brand's hardware: they are equipped with the same H1 chip as the AirPods and are paired just as instantly. Just open the case next to your iPhone, and an icon offering the connection appears on the screen. Click, and it's done! If you are logged into your iCloud account, Powerbeats Pro also appear on all Bluetooth menus on your Apple devices, after pairing them to a single device. You can also use them with equipment from other brands, but you have to connect them individually to each terminal. You can switch from one device to another as with other Bluetooth headphones.

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

Another feature popular with Apple fans? The famous “Say, Siri” still listening. So you can use your voice to launch Apple’s digital assistant without pressing a button. On another platform, you can still activate your digital assistant by pressing and holding the multifunction key on a headset.

As long as we are talking about the controls, the two headphones have identical buttons: one for the volume, and a large multifunction button that manages playback, pause, navigation from one track to another, taking call and activation of the digital assistant. Both are easy to find and can be pressed comfortably. This is not the case on many other wireless earphones, the buttons of which make a loud “click” or painfully push the earpiece into the ear canal when pressed. Each headset can also work on its own, if you prefer to use only one side (like a traditional call headset) or to hear your surroundings better.

Traditionally, Beats headphones are known for their loaded bass sound, ranging from “a little bit” to “downright overwhelming”. However, the bass is pretty much mastered on the Powerbeats Pro: the sound of these headphones proved to be frankly excellent during our tests. Are they perfectly neutral and authentic? No. However, we found the bass enhancement pleasant, without blurring or reverberation. The higher frequencies, such as consonants and cymbals, have been found to be clear and unsaturated, although purists may criticize them for lack of brilliance or detail. The effect is reminiscent of a good set of speakers on which the subwoofer would be set a bit louder. If that's something that speaks to you, you're going to love these headphones. Overall, we find the sound quality as good as the Jabra's, and it's really a matter of taste. Note that these allow you to adjust the equalizer; on the contrary, with Beats, what you hear out of the box corresponds to what you will hear throughout your use.

The quality of the microphone was fairly good when we took calls in a quiet room, and it worked well on video calls. Beats has programmed a sensor that reduces the microphone level when you are not speaking, in order to reduce outside sounds. That said, outdoors, microphones can still transmit environmental noise when you speak. The latency is quite low: you will therefore not notice a significant lag between sound and image on your phone, tablet or laptop.

Powerbeats Pro are water and sweat resistant: they can accompany you in sports and withstand a little rain. However, they do not have IP certification; so we always advise those who sweat a lot or who practice outdoor sports regularly to turn to our guide to helmets and headphones for sport, where our favorite is rated IP56 and guaranteed two years against damage due to sweat. The Powerbeats Pro are guaranteed for one year, but Beats doesn't say anything about sweat resistance.

Don't be afraid that the Powerbeats Pro will fall out of your ears: the flexible stabilization hook that slides around the horns provides extraordinary support for most ear shapes. I took our test pair to the gym for a brutal 90-minute workout, with many jumps and varied movements, and the Powerbeats Pro did not move. This is one of the most comfortable headphone styles we have tested. For once, an ad touting the stability of a pair of headphones using known athletes (video) lives up to its promise. However, this design also has a drawback: the Powerbeats Pro are much less discreet than other models and they remind a little of the Bluetooth headsets of the dynamic frames of 2007. That said, if people can get used to walking with the look “White cigarette stuck in the ear” of AirPods, we think that they will be done without problem with the aesthetics of Powerbeats Pro…

Beats provides four sizes of silicone eartips, which will provide most users with a good seal. However, the earmould material is rather thin: it tends to wrinkle in the ear canal when you put the earphones on for the first time or when you adjust them. They are also not the most insulating models we have tested: watch out for the volume when you take the train. On the other hand, for the plane, we would rather recommend another model, such as the 1more Dual Driver BT ANC in-ear headphones.

From left to right, the charging cases for the Beats Powerbeats Pro, Skullcandy Sesh, Jabra Elite 75t and Apple AirPods. As you can see, the first one is much bigger.
From left to right, the charging cases for the Beats Powerbeats Pro, Skullcandy Sesh, Jabra Elite 75t and Apple AirPods. As you can see, the first one is much bigger. WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

One of the drawbacks of Powerbeats Pro is the massive cargo box: you won't slip it into a pocket unless you're a fan of hiking pants. However, unlike the competition, the announced autonomy of nine hours listening or six hours in communication may allow you not to keep the case on you permanently. During our tests, with the volume set to 50%, our pair greatly exceeded the nine hours planned: the batteries finally expired two minutes from the twelve hours! Bien entendu, l’autonomie variera en fonction de votre utilisation et notamment du volume que vous choisirez, mais neuf heures constituent un résultat impressionnant par rapport aux autres écouteurs 100 % sans fil actuellement disponibles. Cela dit, les nouvelles puces Bluetooth arrivant peu à peu dans les nouveaux modèles, nous pensons qu’une telle endurance devrait devenir plus courante dans un futur proche.

Dans l’ensemble, les Powerbeats Pro sont d’excellents écouteurs. Leur principal problème Leur coût. Au tarif normal de 250 €, ils dépassent de 20 € les AirPods d’Apple avec le boîtier de chargement sans fil et de 70 € les AirPods de base ou les Jabra Elite 75t. Nous pensons que les performances supérieures en font un meilleur choix que les AirPods Pro pour les fans d’Apple (ou de Beats, d’ailleurs) ; mais pour le reste des utilisateurs nous ne voyons pas comment justifier le tarif et en faire notre premier choix.

Des écouteurs sans fil abordables : les Skullcandy Sesh

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

The Skullcandy Sesh trouvent le bon équilibre entre tarif raisonnable et performances satisfaisantes. Sous les 75 €, la plupart des écouteurs sans fil souffrent de nombreux handicaps : des soucis comme la perte de signal, des interférences, une qualité sonore catastrophique, l’inconfort, des commandes bancales ou absentes, ou encore des assemblages médiocres ; tout cela nuit à la sensation de liberté que l’on attend de tels appareils. Mais les Sesh ne remettent pas en question votre plaisir : ils offrent des commandes simples, un port confortable, une liaison Bluetooth fiable, un son correct, un classement IP55 contre l’eau, la sueur et la poussière, une garantie deux ans et un programme exclusif de remplacement en cas de perte d’une oreillette (explications en anglais). Leur seul vrai inconvénient est leur autonomie : à trois heures par charge, vous devrez absolument garder l’étui de chargement sous la main. Il vous donnera sept heures d’endurance supplémentaire et il reste suffisamment compact pour se glisser dans une poche de jean.

Les Sesh ne sont pas les plus petits écouteurs que nous ayons testés, mais ils sont minimalistes et suffisamment légers pour ne pas peser dans votre oreille. Par ailleurs, ils restent également discrets sur le plan visuel. Skullcandy fournit trois tailles d’embouts en silicone et tous nos panélistes ont pu trouver une fixation efficace. Chaque oreillette comporte une touche unique, qui couvre la surface entière du châssis et est donc très facile à trouver avec le doigt. Les commandes sont assez sensibles : vous n’aurez pas besoin d’enfoncer l’écouteur dans l’oreille pour changer de piste ou régler le volume. Les clics sont également assez doux, sans claquement bruyant qui vous agresserait le tympan. Toutes les commandes de base sont là : appels, navigation, volume, assistant numérique, lecture et pause.

Pour ce qui est de la qualité sonore, les Sesh ont dominé la plupart des écouteurs de cette gamme de prix. Les basses sont plus intenses et peuvent sembler un peu trop fortes, en particulier sur les morceaux de hip-hop, mais ce modèle ne floute pas et n’écrase pas les voix d’homme comme beaucoup de ses concurrents. Les hautes fréquences sont un peu faibles : les sons « s » adoucis ressemblent à un « ch » vaporeux plutôt qu’à un « s » franc. Dans l’ensemble, pour des écouteurs coûtant une soixantaine d’euros, le son des Sesh est fantastique.

Le micro offre également un meilleur son qu’on ne le penserait. Bien que ce modèle capte plus de bruits environnants que les Jabra Elite 75t, les interlocuteurs entendent votre voix clairement, sans qu’elle ne donne un effet métallique ou distant. En outre, vous pouvez utiliser l’écouteur gauche seul pour les appels, si vous préférez garder une oreille libre.

WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

La connexion Bluetooth est fiable : je me suis éloignée à deux murs de mon iPhone sans coupure ni hésitation. Bien entendu, les tuyaux et les poutrelles métalliques peuvent toujours causer des interférences : telles sont les lois de la physique appliquées au Bluetooth. Mais sans obstacle, le signal des Sesh ne devrait pas être coupé avant une quinzaine de mètres. Vous pouvez noter une légère latence lors du visionnage de vidéos, mais pas au point que les acteurs semblent doublés.

Nous avons apprécié le fait qu’une fois appairés, les Sesh s’allument automatiquement dès qu’on les sort de leur étui pour se connecter au dernier appareil utilisé. Quand on les replace dans leur boîte, ils s’éteignent et commencent à charger. Comme sur les modèles plus coûteux, vous pouvez oublier les problèmes d’alimentation et de connexion, ce que bien des concurrents abordables ne peuvent offrir.

L’étui des Sesh est un peu plus gros que celui des Jabra Elite 75t, mais il reste plus compact que celui des Powerbeats Pro. Il se glisse aisément dans la poche de la plupart des jeans. Des LED situées à l’extérieur de la boîte indiquent le niveau de charge restant. Lorsqu’elle est totalement chargée, la batterie intégrée offre sept heures d’écoute supplémentaire.

La boîte des Sesh, comparée à celle des AirPods d’Apple.
La boîte des Sesh, comparée à celle des AirPods d’Apple. WIRECUTTER / ROZETTE RAGO

Une des grandes inquiétudes des personnes qui hésitent à tester des écouteurs 100 % sans fil ? La peur de perdre une oreillette. C’est légitime : la plupart du temps, si vous perdez un écouteur, vous devez racheter l’ensemble complet, ou bien le coût du remplacement à l’unité est tel qu’il est aussi simple de racheter une nouvelle paire. Le programme Fearless Use de Skullcandy répond à cette inquiétude : si vous perdez ou cassez une oreillette ou l’étui, vous pouvez renvoyer ce qui reste et l’entreprise vous expédiera une nouvelle paire pour le prix de la pièce cassée ou manquante. Pour les Sesh, une oreillette vous coûtera une quinzaine d’euros et l’étui de chargement une vingtaine : ce n’est pas gratuit, mais cela peut réduire l’angoisse de devoir dépenser 60 € plusieurs fois par an si vous avez tendance à perdre vos affaires.

À cela s’ajoute une garantie de deux ans contre les défauts de fabrication, qui couvre également les dégâts dus à l’eau, la sueur et la poussière. Classés IP55, les Sesh supportent la pluie, la sudation et les particules d’une randonnée dans un canyon désertique. Pour les séances de sport occasionnelles, les Sesh feront parfaitement l’affaire, surtout si les embouts sont bien adaptés à vos canaux auditifs. Cela dit, nous pensons que durant un entraînement particulièrement violent, les écouteurs peuvent se désolidariser peu à peu de vos oreilles. De plus, leur conception isolante n’est pas idéale en termes de sécurité lors d’une course à pied en plein air. Pour les sportifs réguliers, nous conseillons plutôt de consulter notre sélection d’écouteurs pour le sport ou pour la course à pied.

Les Sesh réussissent bien des choses pour leur prix, mais l’endurance n’est pas leur fort. Trois heures pour une charge complète : c’est le fond du peloton des écouteurs 100 % sans fil, tout juste dans la moyenne des modèles à moins de 75 €. Lors de nos tests, avec le volume réglé sur 70 %, les Sesh ont à peine dépassé les trois heures annoncées. Bien entendu, le fait de prendre des appels, de mettre la musique en pause et d’utiliser des volumes différents affecte l’autonomie, et l’étui permet de recharger sans chercher de prise électrique ; mais dans un monde parfait, nous souhaiterions que nos écouteurs tiennent plus longtemps.

Nos autres écouteurs préférés

AirPods Pro d’Apple : ce modèle constitue une énorme amélioration par rapport aux AirPods de base, en qualité sonore comme en polyvalence. Si vous avez décidé d’acheter des AirPods, prenez les Pro. Les basses plus présentes, la meilleure tenue, la résistance modérée à l’eau et à la sueur (classée IPX4) et la réduction active du bruit en font les meilleurs écouteurs jamais créés par Apple. L’appairage simplifié grâce à la puce H1 est toujours appréciable, l’étui compact est pratique, les micros à réduction des bruits de vent efficaces, et l’interface iOS sympathique. Cependant, bien que les AirPods Pro soient bons pour les fans d’Apple, les autres utilisateurs peuvent trouver qu’ils ne valent pas leur prix. Lors de nos tests, leur qualité sonore dominait largement celle des AirPods de base, mais ne dépassait pas celle d’alternatives moins coûteuses telles que les Jabra Elite 75t.

La réduction active du bruit fonctionne bien, mais elle n’est pas réglable et peut entraîner une sensation de « tympans aspirés » chez certains utilisateurs (pour plus d’informations sur ce phénomène, consultez notre guide des écouteurs à réduction active de bruit). La conception ouverte des écouteurs explique que les Pro n’offrent pas une isolation importante lorsque la réduction de bruit est désactivée, mais ils produisent encore un léger effet d’oreille bouchée (explications en anglais). Avec une autonomie de quatre heures et demie, ils ne supporteront pas un vol moyen-courrier ou une journée de travail sans un arrêt par la case « rechargement ». Les Pro résistent à l’eau, mais leur design est bien moins adapté aux activités brutales que celui des Powerbeats Pro et il est moins résistant que les Jabra Elite 75t (classés IP55). Nous apprécions qu’Apple ait renoncé au contrôle par tapotement, mais les commandes à presser restent exigeantes (nous avons souvent mis la musique en pause alors que l’on tentait de passer à la piste suivante). En outre, il manque un réglage du volume, présent tant sur les Jabra Elite 75t que sur les Powerbeats Pro.

Si vous avez 250 € à dépenser et appréciez le processus d’appairage offert par la puce Apple H1, nous vous recommandons les Powerbeats Pro : excellent son, meilleure ergonomie, autonomie supérieure et meilleure stabilité lors des séances de sport. Mais si vous voulez vraiment la réduction de bruit, les AirPods Pro incarnent le meilleur choix parmi les produits conçus pour les appareils Apple. En fin de compte, nous préférons toujours la capacité des Jabra Elite 75t à se connecter à deux périphériques (comme un ordinateur et un téléphone) simultanément, ainsi que leur meilleure installation dans l’oreille et leur prix plus accessible. Ce n’est pas que nous n’apprécions pas les AirPods Pro, mais nous préférons simplement utiliser d’autres modèles.

Amazon Echo Buds : ces écouteurs attireront principalement ceux qui utilisent beaucoup l’écosystème Amazon. Connectés à votre téléphone, les Echo Buds offrent un contact permanent à Alexa : c’est un équipement Echo portatif. Contrairement à d’autres produits compatibles Alexa que nous avons testés, les Echo Buds évitent la duplication des demandes lorsque vous êtes à proximité d’autres appareils Echo. Ce sont également de bons écouteurs : ils sont petits et confortables à porter, la qualité sonore est bonne, les commandes sont simples d’emploi, et le tarif raisonnable. Chaque oreillette peut s’utiliser de manière individuelle, et la musique se met automatiquement en pause lorsque vous en ôtez une. L’autonomie de la batterie est respectable, à cinq heures par charge complète, et l’étui fournit quinze heures d’écoute supplémentaire. Les inconvénients ? L’obligation de laisser l’application Alexa ouverte sur le téléphone pour accéder à cette fonction ainsi que le manque de commandes physiques sur les écouteurs. La réduction de bruit Bose réduit le bourdonnement d’un climatiseur ou d’un avion mais n’est pas aussi efficace que celle d’un casque Bose 700 réglé au maximum : nous l’estimons moitié moins puissante, ce qui peut être une bonne nouvelle pour ceux qui sont sensibles à l’effet « tympans aspirés ».

1More Dual Driver BT ANC : ces écouteurs proposent un design traditionnel avec tour de cou. Leur réduction active du bruit dispose de deux modes : l’un, plus intense, est pratique en avion, l’autre, plus modéré, se destine aux transports du quotidien. Un mode transparent permet de tenir facilement des conversations sans avoir à ôter une oreillette. Le tour de cou souple peut être enroulé pour un stockage facile dans une poche. Contrairement à bien des écouteurs Bluetooth à réduction de bruit, le modèle 1More propose également un mode filaire grâce à un câble fourni, et la réduction du bruit reste fonctionnelle : c’est donc un excellent choix pour utiliser les écrans destinés aux passagers dans les avions de ligne. Lors de nos tests, le rendu s’est avéré un peu exagéré et artificiel dans les aigus et les basses, mais restait agréable dans l’ensemble. L’endurance de la batterie, à sept heures, est inférieure à celle de certains écouteurs 100 % sans fil modernes, mais une charge de dix minutes vous donne trois heures d’utilisation : vous reprendrez donc rapidement votre activité.

1More Stylish True Wireless : ce modèle est un bon choix pour les utilisateurs aux canaux auditifs étroits ou ceux chez qui les intra-auriculaires tiennent mal en place. Les divers choix d’anneaux et d’embouts ainsi que le châssis léger rendent ces écouteurs plus confortables à porter pendant des heures que les concurrents au tarif similaire. Avec six heures et demie, l’autonomie est également bonne. Après la sortie de ce modèle, 1More a ajouté la possibilité de contrôler le volume à l’aide des boutons : pensez à mettre à jour le micrologiciel pour en profiter. Nos tests ont révélé un son aux basses dominantes, un peu flou sur les voix masculines ; sans cela, ces écouteurs auraient pu être nos préférés.

Jabra Elite 65t : notre ancien premier choix est toujours un produit fantastique, associant excellente qualité sonore, contrôle complet du volume et de la lecture, cinq heures d’endurance par charge (avec dix heures de plus en comptant l’étui) et des appels téléphoniques particulièrement clairs. Cependant, les nouveaux Elite 75t mettent la barre encore plus haut avec une autonomie améliorée, un encombrement réduit, des commandes plus simples, une meilleure réduction du vent par les micros et un étui de chargement légèrement plus petit. Si, selon vous, ces mises à jour ne valent pas l’écart tarifaire, les 65t restent un excellent choix, surtout si vous les trouvez sous les 120 €.

Jabra Elite Active 65t : nous adorons ces écouteurs 100 % sans fil pour les entraînements, comme vous pourrez le voir dans notre guide des écouteurs pour le sport. Cependant, la principale raison d’opter pour la version Active réside dans sa résistance à la sueur : à moins que vous comptiez pratiquer une activité intense, vous pouvez vous contenter de la version 65t normale et économiser votre argent.

Master & Dynamic MW07 Go : ce modèle a bien des qualités. Les écouteurs sont très confortables et restent bien en place dans les oreilles, et nous apprécions les commandes séparées pour le volume et la navigation, même si les touches de volume sont un peu petites pour ceux qui ont de gros doigts. L’autonomie de 10 heures et le Bluetooth portant à 30 m sont impressionnants pour cette catégorie, et l’étui emballé de tissu comme les oreillettes elles-mêmes paraissent bien construits. Cependant, bien que le son soit plutôt bon, les plus graves sont enflés au point de voiler les voix d’homme sur les morceaux chargés en basses. Nous souhaiterions aussi disposer d’un mode transparent, afin de ne pas devoir ôter les écouteurs à chaque conversation. Mais si cela ne vous rebute pas et si vous acceptez un prix de l’ordre de 200 €, c’est un bon produit.

Plantronics BackBeat Fit 3150 : nous adorons ces écouteurs pour la course à pied, comme vous le verrez dans notre guide des casques de jogging. Pour les autres activités, en revanche, la qualité sonore ne vaut pas celle des Jabra Elite 75t et l’étui est un peu étrange.

Plantronics BackBeat Go 410 : ces écouteurs abordables réduisent bien les bruits, leur son est plutôt bon et ils sont confortables. Le collier flexible qui relie les deux oreillettes est léger et agréable, et il se replie facilement pour tenir dans le petit sachet fourni. La batterie, annoncée pour huit heures avec la réduction de bruit active (dix heures sans), ne tient pas aussi longtemps que nous le souhaiterions, mais elle supporte un vol long-courrier ou une journée de travail complète. Contrairement à la plupart des écouteurs Bluetooth, les BackBeat Go 410 peuvent également être connectés physiquement : le câble de chargement fait aussi office de jack 3,5 mm, ce qui permet d’utiliser ces écouteurs lorsque la batterie est vide. Cependant, la réduction active du bruit ne fonctionne pas en mode filaire.

Ceux que nous attendons

Bose a annoncé ses premiers écouteurs 100 % sans fil, les Earbuds 500, ainsi que le modèle à réduction active du bruit Earbuds 700. Tous deux seront lancés en 2020.

Les écouteurs Cleer Ally Plus devraient offrir 10 heures d’autonomie sur une charge, et vingt heures de plus dans l’étui. Lorsque nous y avons jeté un œil au salon CES 2019, nous ne les avons trouvés ni encombrants ni gênants. Ils seront classés IPX4 et coûteront 200 € lors de leur lancement.

Audio-Technica a annoncé deux nouveaux modèles d’écouteurs 100 % sans fil, l’ATH-CK3TW et l’ATH-CKS5TW. Le premier annonce une autonomie de six heures et 24 heures de plus dans l’étui, et devrait coûter environ 100 €. Le second devrait tenir quinze heures sur une seule charge, son étui ajoutant 30 heures supplémentaires, et gérer la compatibilité aptX, SBC et AAC, pour environ 170 €.

La concurrence

À ce jour, nous avons testé un peu plus de 200 casques et écouteurs Bluetooth. Nous ne listerons donc pas tous les modèles ici même si nous les avons soigneusement notés. Si un modèle spécifique attire votre curiosité, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour poser vos questions. En outre, si vous aimez l’activité physique, consultez le guide des écouteurs pour le sport : beaucoup de modèles conçus pour l’exercice y sont listés.

The Anker Soundcore Liberty 2 sont dotés de basses très fortes et agressives, sans contrôle de volume, tandis que les Liberty 2 Pro produisent des hautes fréquences sifflantes : les « s » des chansons grésillent de façon intensive.

Selon la forme de votre visage, les protubérances des Anker Soundcore Liberty Air 2 peuvent appuyer sur votre joue. La qualité sonore n’est pas parfaite non plus : les hautes fréquences ont un rendu artificiel où les coups de caisse claire ressemblent à des clics plutôt qu’à des impacts puissants.

Nous avons trouvé les écouteurs Aukey EP-B33 confortables à porter. S’ils proposent de choisir entre trois profils sonores, les options vont d’une domination exagérée des basses (avec laquelle les voix d’hommes paraissent plates) à un pic dans les hautes fréquences (ce qui donne des chants sifflants, comme un zézaiement). Aucun choix n’est catastrophique, cela dit : ces écouteurs restent une bonne option, surtout si vous les trouvez à moins de 60 €. Ils ne sont simplement pas aussi performants que nos favoris.

Les ailettes des Aukey EP-B60 sont fixes : vous ne pouvez donc pas mélanger embouts et pavillons pour les adapter à votre oreille. En outre, les embouts ne proposent que des tailles assez réduites : la moitié de nos panélistes n’ont pas réussi à obtenir une installation bien étanche dans leurs canaux auditifs.

The Aukey EP-T16S disposent d’un petit étui, de petites oreillettes, et de petits embouts, trop petits pour faire un joint efficace dans les canaux auditifs moyens ou larges. Lors de nos tests, dans les cas où ils étaient adaptés, ils donnaient une tonne de basses, écrasant les voix masculines dans les musiques hip-hop et électroniques, et des aigus un peu agressifs. Malgré leur taille, nous ne recommandons pas ces écouteurs pour les petites oreilles : selon notre expérience, il ne suffit pas d’avoir des embouts miniatures pour tenir confortablement et en toute sécurité dans de telles oreilles (un crochet ou un pavillon aident).

The Aukey Key Series T10 présentent plusieurs petits défauts qui nous ont conduits à les écarter. Leur boîte est vraiment grosse, et y placer ou en extraire les écouteurs est difficile. Nos tests ont révélé un pic dans les aigus, donnant des « s » perçants : chaque mot contenant une sifflante ressort brutalement et inconfortablement. Par ailleurs, les T10 ne peuvent pas s’éteindre sans leur boîte : si vous la posez quelque part, il faut laisser les écouteurs inactifs cinq minutes pour qu’ils se mettent en veille.

Nous avons trouvé que les Bang & Olufsen Beoplay E6 avaient des basses correctes, mais une gamme de hautes fréquences sifflantes qui donnait un son métallique au clavecin et au piano. Notre panel n’a pas trouvé les pavillons stabilisateurs confortables. Bien que les oreillettes soient conçues pour être reliées autour de votre cou, l’aimant n’est pas assez puissant pour les maintenir en place. La version Motion donne le même son et possède juste la résistance à l’eau.

B & O a multiplié les bonnes idées pour les Beoplay E8, mais les a gâchées lors de la mise en pratique. Les contrôles tactiles et le mode transparent n’ont pas très bien fonctionné lors de nos essais, et aucun des réglages d’égaliseur n’a donné un excellent son. Au mieux, nous avons obtenu des aigus métalliques et sifflants et un son de scène manquant de profondeur, loin de ce qu’on pourrait attendre d’écouteurs à 300 €. The version Motion, à 350 €, offre le même son et ajoute la résistance à l’eau et des pavillons de stabilisation.

The Beyerdynamic Blue Byrd offrent une bonne qualité sonore avec les réglages par défaut, et ils permettent de tester votre audition pour adapter le son. Leur câble possède trois éléments attachés (le transmetteur, la batterie et la télécommande) qui pendent avec lourdeur et créent une traction désagréable. En outre, en novembre 2019, Beyerdynamic a lancé une campagne de rappel de ce modèle, dont les composants électroniques pouvaient surchauffer durant le chargement.

The Bose QuietControl 30 offrent une excellente réduction du bruit et sont clairement faits pour durer, mais si le contrôle des sons environnementaux n’est pas votre priorité absolue, d’autres choix seront probablement meilleurs. Lors de nos tests, la qualité audio s’est révélée bonne mais un peu terne, et ces écouteurs ne peuvent pas recevoir de connexion filaire : il est donc impossible, par exemple, d’utiliser les écrans des sièges d’un avion de ligne.

The Braven Flye Sport Rush souffrent de basses spongieuses, d’aigus étouffés et de boutons qui créent un clic bruyant et enfoncent désagréablement l’écouteur dans l’oreille.

Bien que les Cambridge Audio Melomania 1 offrent un bon son et soient livrés avec une agréable housse de transport optionnelle en silicone pour l’étui de chargement, nous avons eu du mal à obtenir une bonne étanchéité des embouts et les boutons causaient de bruyants clics lors de l’utilisation. Les Melomania 1 souffrent aussi d’une latence importante qui nuit au plaisir de regarder des vidéos.

The Cleer Ally n’ont pas de commandes de navigation ni de volume. Ils produisent également des sons graves flous et étalés, trop doux pour le mix : ils font perdre le peps des lignes de basse. En outre, ceux qui ont de larges canaux auditifs peuvent avoir des difficultés à faire tenir les embouts efficacement.

Brent Butterworth a beaucoup aimé le son et le confort des EarFun Free, comme nous autres. Pour leur prix, la qualité sonore est assez fantastique, avec des aigus détaillés et des basses légèrement renforcées qui n’écrasent pas les médiums, donnant à la musique une agréable sensation d’enveloppement. Ils sont aussi agréables à porter. Les touches sont silencieuses, mais lorsque vous les pressez, les embouts s’enfoncent légèrement dans vos oreilles, d’une manière un peu inconfortable. Le vrai souci ? Sur cinq paires testées, trois présentaient des problèmes techniques. Selon les représentants d’EarFun, les premiers exemplaires que nous avons reçu pourraient avoir été des restes de leur campagne Kickstarter, mais nous avons trouvé cela suffisamment inquiétant pour ne pas faire de ces écouteurs notre choix petit budget.

The Helm Audio True Wireless 5.0 souffrent de basses engorgées et pataudes qui écrasent les voix d’hommes, et lorsqu’on presse les touches, cela enfonce les écouteurs dans les oreilles de manière désagréable.

The House of Marley Liberate Air ont une allure à part et sont construits dans une optique durable, chose que nous apprécions. Mais leur forme et leurs embouts un peu fins ne sont pas forcément adaptés aux gens aux grandes oreilles. Lorsque nous avons pu obtenir une bonne adaptation, la qualité sonore s’est avérée correcte, avec des basses et des médiums équilibrées, mais les aigus étaient un peu sifflants. Dans l’ensemble, nous n’avons pas détesté cette paire, mais nous avons préféré d’autres modèles.

Conçus pour le sport, les JBL Under Armour True Wireless Flash sont légers et leurs extensions assurent une bonne stabilité dans l’oreille. La boîte métallique est lourde et, lors d’activités intenses, elle ne tiendra probablement pas dans votre poche sans rebonds douloureux. La fonction « écoute bionique » (destinée à entendre l’environnement autour de soi) fonctionne bien pour les discussions impromptues, mais elle réduit tellement le volume musical qu’on ne peut pas la laisser activée pour surveiller les alentours lorsqu’on court en plein air. Il manque également un contrôle du volume.

The JLab Jbuds Air Executive ne valent pas les Jabra Elite 75t ou les Beats Powerbeats Pro, mais ils sont satisfaisants étant donné leur prix. Les micros assurent des appels bien audibles, l’autonomie de six heures entre deux charges est bonne, et le câble USB fourni dans le petit étui de chargement est pratique. Cependant, nous avons trouvé leur installation dans nos oreilles moins stable que sur nos favoris, le son était un peu flou dans les basses fréquences, le mode transparent souffrait d’un léger délai et d’un son compressé qui peut perturber, et les contrôles tactiles se déclenchaient facilement alors que nous voulions juste ajuster la position des oreillettes.

The JLab JBuds Air Icon sont fantastiques dans tous les domaines… sauf le son. L’appairage est facile, le port est confortable et l’étui de chargement bien conçu possède un câble USB. Ils résistent également à l’eau et à la sueur. Mais même avec trois réglages d’égaliseur, ils ne peuvent pas affronter nos favoris : lors de nos tests, le mode « équilibré » souffrait de basses douces et molles et d’aigus sifflants, le réglage « bass boost » était beaucoup trop fort et la réverbération masquait tous les autres instruments. Enfin, l’option « signature » donnait des basses engorgées qui écrasaient les voix masculines. Si vous n’écoutez que des podcasts, c’est un excellent choix, mais un amateur de musique sera certainement déçu.

L’étui métallique en forme de briquet des Klipsch T5 est classe, mais lourd dans la poche. Nous avons trouvé leur son plutôt bon, mais les embouts allongés caractéristiques de Klipsch ne maintenaient pas suffisamment les écouteurs dans les oreilles de nos testeurs : après un bâillement ou une conversation, les oreillettes commençaient à glisser vers l’extérieur. Brent, qui a de gros canaux auditifs, n’a jamais pu obtenir une bonne étanchéité.

Lancés à 300 €, les Master & Dynamic MW07 Plus se trouvent parmi les écouteurs 100 % sans fil les plus chers du marché. S’ils paraissent très solidement construits, ils souffrent de défauts que nous pourrions mieux accepter chez des modèles moins coûteux. La réduction active du bruit est tout juste efficace. La boîte métallique, quoique élégante, est lourde en poche. Par ailleurs, bien que les pilotes paraissent de grande qualité, le réglage booste juste un peu trop les basses et les aigus. Ces inconvénients n’en font pas de mauvais écouteurs, mais ils peuvent être éliminatoires à ce prix.

The Monoprice True Wireless Plus 38542 sont corrects, mais un peu chers pour leur qualité. L’utilisation des boutons enfonce les embouts dans l’oreille, ce qui rend pénibles les commandes à plusieurs clics. Les voix d’hommes sont un peu voilées par des basses pesantes et les hautes fréquences paraissent un peu étouffées, manquant de craquant ; cela dit, l’effet n’est pas le pire que nous ayons entendu. Dans l’ensemble, ils ne sont pas mauvais, mais ils seraient plus à leur place sous les 50 €.

The Phiaton BT 150 NC sont très appréciables avec leurs embouts mobiles, leur contrôle tactile simple d’emploi et leur tour de cou léger et confortable. La qualité sonore dépasse la plupart des écouteurs de cette gamme, la réduction active de bruit fonctionne bien et ce modèle peut être branché sur un câble. Le collier nous a toutefois paru peu solide et il ne se replie pas, ce qui peut être gênant en voyage.

The Plantronics BackBeat Fit 300/305 sont presque excellents. Nous avons trouvé leur port sûr et confortable. Le son n’est pas au niveau des meilleurs, mais n’a pas de défaut particulier. Malheureusement, si le câble gainé de tissu paraît élégant et robuste, il transmet les bruits comme un téléphone fait de boîtes de conserve.

Nos tests des Plantronics BackBeat Pro 5100 ont révélé un son chargé en basses et des hautes fréquences étouffées. Les médiums paraissent flous et lointains. Le résultat n’est pas mauvais, mais il manque de clarté et de détails. Les contrôles tactiles proposent de nombreuses options de configuration, mais nous aurions aimé ne pas avoir à sacrifier le contrôle du volume pour en profiter.

Les joueurs peuvent aimer la très faible latence des Razer Hammerhead True Wireless mais leur structure sans embout étanche fait qu’ils manquent de basses. Les contrôles au toucher sont également un peu compliqués.

Malgré le superbe design des RHA MA650 Wireless, le son est un peu métallique, avec des pics de fréquences étonnants. Il donne l’impression que quelqu’un a tenté de toucher aux réglages d’égaliseur pour faire ressortir les voix, baissant la gamme des guitares et une partie des basses, pour finalement ne renforcer que les voyelles.

The RHA TrueConnect ne tomberont peut-être pas de vos oreilles, mais nous ne les avons pas trouvés très stables lors de nos tests, malgré les nombreux embouts fournis. Les fréquences vraiment graves étaient absentes et les basses que nous entendions nous ont paru un peu floues. Quant aux aigus, ils étaient glaciaux et sifflants.

The RHA T20 Wireless sont livrés avec de petits filtres à visser qui vous permettent de modifier le son. C’était une bonne idée pour les écouteurs analogiques, mais avec les égaliseurs numériques, cela paraît idiot, en particulier avec des filtres aussi faciles à perdre ! En outre, toutes les configurations souffrent d’un son déséquilibré. Enfin, il y a la construction : la télécommande a un revêtement métallique, ce qui la rend un peu lourde et la fait tirer sur le câble. Les embouts sont détachables, mais lorsque vous les retirez, les connecteurs peuvent coller et arracher le fil.

The Sennheiser HD1 sont très confortables et proposent un élégant tour de cou en cuir, mais les hautes fréquences perçantes dominent et nous avons détecté une sorte de réverbération des sons graves.

Si vous aimez beaucoup de basses, les Sennheiser Momentum True Wireless en ont, ainsi que des commandes tactiles simples d’emploi. Mais leur châssis est un peu gros, surchargeant les oreilles petites ou moyennes, et ne résiste pas à l’eau. Lors de nos tests, les consonnes ont paru particulièrement sifflantes, perçantes et artificielles, et l’égaliseur de l’application était mal fait et compliqué à utiliser.

The Skullcandy Push n’ont pas d’embouts de fort diamètre : la moitié de nos testeurs n’ont pas pu obtenir d’étanchéité. Si vous y parvenez, les Push sont confortables et paraissent assez stables dans l’oreille. Cependant, les commandes à bouton unique imposent des séries d’appuis, et il est par exemple facile de mettre en pause alors que vous vouliez changer le volume ou de les éteindre au lieu de lancer l’assistant numérique.

The Sol Republic Amps Air 2.0 ne permettent ni navigation, ni réglage du volume, et les gros boutons vous obligent à vous enfoncer l’oreillette dans le canal auditif lorsque vous appuyez dessus. Les hautes fréquences sibilantes transforment les « s » en sifflements.

The Sol Republic Shadow Fusion possèdent un élégant collier qui repose agréablement sur le cou et des commandes faciles à sentir. Cependant, leur son souffre de basses percutantes et explosives ainsi que d’aigus grossiers.

Nous avons trouvé le son des Status Audio BT Structure sympathique, avec des basses un peu renforcées, sans être floues ni agressives, et des aigus clairs. Le crochet qui prend place derrière le pavillon maintient efficacement chaque oreillette, mais le long câble qui passe sur la nuque peut s’accrocher et s’avère très bruyant lorsque vous bougez.

The Status Audio BT Transfer ont fourni des basses fortes et floues et des aigus étouffés lors de nos tests. Le long câble peut s’accrocher çà et là et il transmet beaucoup de bruits. Bien que les moulures de silicone maintiennent efficacement les oreillettes, la traction constante du câble peut être agaçante lorsque vous tournez la tête.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *